• Témoignage (ghetto de Lodz)

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

     

     

     

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

    Yosel Coller

     

     

    Yosel Coller

    Lodz, Pologne

      Yosel était l'un des six enfants d'une famille juive pratiquante de Lodz, une ville industrielle à l'ouest de la Pologne. Son père était un homme d'affaires. A l'âge de six ans, Yosel commença à fréquenter une école juive. Ses deux soeurs aînées fréquentaient l'école publique le matin et l'école juive l'aprés-midi. Yosel passait presque tout son temps libre à jouer au football avec ses frères.

     

    1933-1939 :

      "Nous vivions dans une demeure modeste au nord de Lodz. J'allais à l'école juive et j'y avais de nombreux amis. Le 1er septembre 1939, l'Allemagne attaqua la Pologne. Sept jours plus tard, je jouais au football dans la cour quand j'entendis des soldats allemands arpenter les rues, certains à cheval. Plus tard, j'entendis un seul coup de feu. Les allemands occupèrent Lodz et l'annexèrent au Reich le 9 novembre 1939."

     

    1940-1944 :

      "Ma soeur et moi avions fait la queue toute la nuit devant la boulangerie pour avoir du pain quand, au matin, on nous en sortit à coup de pied parce qu'un polonais nous avait reconnus et avait crié "juifs !". Sur notre chemin vers une autre boulangerie, nous vîmes trois juifs pendus dans la rue. Nous courûmes chez nous. A la fin de l'année 1943, je fus déporté du ghetto vers le camp de travail de Fuerstengrube en Pologne. Je travaillais dans les mines, je ramassais le charbon pour le mettre dans le wagon. Je travaillais bien parce que j'étais petit et que je pouvais m'engager dans les petits tunnels. Je ne mangeais que du pain le matin et une soupe le soir."

     

      En janvier 1945, Yosel fit partie des nombreux prisonniers contraints de marcher vers le nord de l'Allemagne. Libéré par les anglais le 5 mai, il émmigra en Amérique en 1947.

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

     

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

    Paula Garfinkel

     

    Paula Garfinkel

    Lodz, Pologne

      Paula était l'un des quatre enfants nés dans une famille juive pratiquante qui vivait à Lodz. Enfant, Paula fréquentait les écoles publiques et suivait un enseignement juif chez elle, trois fois par semaine. Son père possédait un magasin de meubles.

     

    1933-1939 :

      "Mes frères, mes soeurs et moi passions beaucoup de temps au foyers de notre groupe sioniste, Gordonia. Notre groupe croyait en des valeurs humanistes, à l'indépendance professionnelle juive et à la construction d'un foyer juif en Palestine. J'aimais le travail manuel et je tricotais, crochetait et brodais beaucoup. En septembre 1939, alors que j'étais au collège, j'ai dus interrompre mes études car l'Allemagne venait d'envahir la Pologne et s'était emparée de Lodz le 8 septembre."

     

    1940-1944 :

      "Au début de l'année 1940, notre famille fut relogée de force dans le ghetto de Lodz où l'on nous attribua une pièce pour nous six. La nourriture était le problème majeur. Dans l'usine de confection où je travaillais, j'avais au moins une soupe au déjeuner. Mais nous avions désespérément besoin de trouver davantage de nourriture pour mon plus jeune frère qui était malade et souffrait d'une hémorragie interne. De la fenêtre de l'usine, j'aperçus un champ de pommes de terre. Je savais que si l'on me prenait, je serais abattue. Mais, une nuit, je suis sortie quand même dans le champ et j'ai rampé, détérré autant de pommes de terre que j'ai pu, puis je suis rentrée en courant."

     

      En 1944, Paula fut déportée à Brême, en Allemagne, dans le cadre du service du travail obligatoire. Elle fut libérée du camp de Bergen-Belsen en 1945. Aprés la guerre, elle émmigra aux Etats-Unis.

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

     

     

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

    Shlomo Reich

     

    Shlomo Reich

    Lodz, Pologne

      Shlomo était l'un des sept enfants de la famille Reich nés à Lodz. Les Reich étaient une famille juive pratiquante et le père de Shlomo, hassidique, portait des papillotes et le chapeau de fourrure traditionnels. Chaque jour, aprés s'être rendu à l'école publique, Shlomo fréquentait l'Ostrovtze Yeshiva, une académie rabbinique où il étudiait les textes juifs sacrés. Le père de Shlomo possédait une fabrique de lacets.

     

    1933-1939 :

      "Les allemands envahirent Lodz en septembre 1939 et commençèrent à instaurer des mesures anti-juive. Les juifs ne pouvaient plus utiliser les transports en commun, ni quitter la ville sans autorisation spéciale, ni même posséder de voiture ou de radio. Parfois, les appartements des juifs étaient confisqués."

     

    1940-1944 :

      Au début de l'hivers 1940, les allemands établirent un ghetto à Lodz et les juifs de la ville y furent rassemblés. La famille Reich fut elle aussi installée dans le ghetto. Ils vivaient dans une toute petite pièce. Shlomo trouva du travail dans une usine de confection où il recevait une soupe pour le déjeuner. Aprés quatre ans passés dans le ghetto, Shlomo fut conduit à la fin de l'été 1944 aux travaux forcés dans le camp de concentration de Dachau en Allemagne.

     

      Shlomo fut libéré au printemps 1945. Aprés la guerre, il apprit que quatre de ses six frères et soeurs avaient eux aussi survécu. Il émmigra aux Etats-Unis en 1946.

     

     

     

     

     

    Témoignage (ghetto de Lodz)

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Février 2012 à 08:51

    Bonjour cher ami . Mon mari t'enverra un message personnel pour t'expliquer tout ça . Bonne journée . Bisous .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :